transparentFrance-iconItaly-iconSpain-iconUnited-Kingdo-icon

LA FÊTE DE MAURES ET CHRÉTIENS

La Fête de Maures et Chrétiens de Lleida a des origines très anciennes qui remontent jusqu’à 1150, année où l’on trouve les documents plus anciens qui parlent par la première fois de la célébration d’une fête de ce genre, en motif des fiançailles de Peronelle d’Aragon et de Ramon Berenguer IV, comte de Barcelone.

On y trouve aussi allusions en 1458, quand le roi Alfonse le Magnanime est venu à la ville et aussi en 1481, pendant la visite de la reine Isabel la Catholique. Mais c’est à la fin du XIX siècle que la fête a vécu son maximum splendeur. Moment où la fête était déjà organisée en comparses et files, organisation qui est arrivée jusqu’aujourd’hui.

La dernière référence on la trouve en 1899, quand la fête est devenue une danse où l’on parlait et qui a eu lieu pour la dernière fois en 1945, pendant les fêtes de la ville.

Et ce n’est que jusqu’à 1996 qu’on a récupéré la fête à nouveau, aujourd’hui la seule qui a lieu en Catalogne, dans laquelle on représente les batailles pour la posséssion de la ville avec l’ancien centre de la ville et ses principales rues come décor.

La structure de la fête, qui vient du XIX siècle, a deux groupes “bàndols”: un pour les arabes et un pour les chrétiens et chaqu’un est integré par trois cortèges:
Musa, Banu-Hud e Al·leridi sont les noms des cortèges arabes et Urgellencs, Anglesola et Pallaresos, ceux des chrétiens. Noms qui ne sont pas choisis au hasard, bien au contraire, ils représentent un territoire de cette époque-là.

Chaque groupe a un drapeau qui l’identifie: Celui des arabes est verd, la couleur des croyants, avec une bande d’or qui la traverse simbolisant la rivière de la ville qui à ces temps-là portait de l’or dans ses eaux, et aux angles une demi-lune et l’étoile de cinc pointes.

Celui des chrétiens est blanc avec la croix rouge de Saint Michel, saint patron de Lleida et capitain des troupes célestes. Ces drapeaux sont portés par les champions, qui vont toujours devant le cortège du capitain. Chaque groupe a un capitain qui représente les trois cortèges intégrés au dedans et chaque année, un cortège différent a ce rôle de capitain.

Mais outre ce rôle, il y en a d’autres dans chaque cortège, ainsi: Le baron, appelé Xeic dans le cas des arabes, qui sont les responsables de l’organisation des files. Le porte-étendard, Alam pour les arabes, qui va devant le cortège portant son étendard. Et finalement, les cortèges, organisés en files de 6 personnes, guidées par un caporal d’escadron qui les présente au public.

En ce qui concerne la structure de la fête, on doit dire aussi qu’il y a 3 parties. Le matin, l’entrée infantile, où les protagonistes sont les enfants qui, ammenés par les adultes et tous avec les vêtements propres de chaque cortège, arrivent jusqu’à la place San Joan au rythme de la musique de marche interprétée par les bandes musicaux qui sont présentées au public au fur et à mesure qu’elles arrivent à la place.

Tout de suite on célèbre un déjeuner où tout le monde peut participer, il n’est pas seulement pour les membres de la fête. L’après-midi, l’entrée de gale se déroule avec les meilleurs vêtements pour montrer les cortèges du capitain que chaque groupe a préparé pendant toute l’année.

Et le soir, on fait les parlemements, une confrontation verbale en sens d’humour qui conduit à une bataille pour posséder la ville. Bataille qui a comme décors la Seu Vella de Lleida, ancien château de notre ville, et qui a comme caractéristique que les victoires et les défaites sont alternées tandis que dans les autres fêtes du pareil style qui ont lieu ailleurs on ne commémore que la victoire d’un seul des groupes.

Mais on doit dire que, malgré le jour de la fête, qui a lieu au mois de mai pendant les fêtes de la ville, soit le plus important, la fête ne consiste pas à ce jour seulement, mais on fait aussi d’autres activitées pandant toute l’année qui font que la fête soit, en quelque façon, présente dans la vie des citadins.

Vous demander plus information parmis notre e-mail: miclleida@miclleida.org

Menú